École professionnelle des ostéopathes du Québec

Découvrez la médecine alternative

Soulagez des troubles fonctionnels grâce aux techniques de mobilisation et manipulations manuelles du système musculo-squelettique et myofascial

Voir toutes les infos

Reconnaissance

Publications officielles sur la reconnaissance de l'ostéopathie par l'OPQ (Office des Professions du Québec)

 

La reconnaissance de l'école

Au Québec, il existe plusieurs regroupements professionnels auxquels les ostéopathes peuvent se joindre. Bien que les finissants de l’EPOQ puissent être membres à divers endroits, la majorité d’entre eux s'inscrit auprès d'un regroupement appelé la Corporation des Professionnels Ostéopathes du Québec (CPOQ). Celle-ci reconnaît la formation sérieuse et complète de l’EPOQ et admet sans aucune restriction dans ses rangs, avec dispense d’examen d’entrée, les finissants de l'EPOQ. Des ostéopathes avec une formation autre que celle de l'EPOQ sont également membres à la CPOQ et ont dû satisfaire leurs crtières d'admission en tant que membre. La CPOQ comprend entre autres un comité disciplinaire, un comité social et un comité de formation continue : des atouts importants pour la qualité des ostéopathes et de l’ostéopathie au Québec. Cette corporation est un regroupement indépendant de l’école qui vise, en premier lieu, la sécurité du public et un environnement propice pour ses membres.

 

Vous pouvez contacter la CPOQ en tout temps au 450-635-2205 ou sans frais au 1-888-335-2205 ou visiter le site. Notre école est également membre institutionnel de la SOFEDUC qui atteste de la qualité et de la rigueur de nos formations.

 

Le titre de D.O. et sa reconnaissance

Aux États-Unis, le premier état à reconnaître et à donner une licence de D.O. (dans ce cas : docteur en ostéopathie) a été le Vermont en 1896. Cette reconnaissance a été suivie en 1897 par la fondation de l’Association Américaine d’Ostéopathie. L’Europe a commencé sa première formation en ostéopathie en 1917 avec la création de la première école à Londres, la British School of Osteopathy, fondée par John Martin Littlejohn, qui avait lui-même été étudiant d’Andrew Taylor Still. 

 

Au Québec, un D.O. est un diplômé en ostéopathie. Le titre de docteur en ostéopathie n'existe pas au Canada et est strictement réservé aux ostéopathes de formation américaine. Bien que de sérieux efforts et travaux soient déjà entamés pour que l’ostéopathie soit reconnue par l’OPQ, à ce jour aucune institution d’enseignement de l’ostéopathie ne jouit d’une reconnaissance légale, officielle et gouvernementale. Au Québec, la profession peut être exercée librement et les ostéopathes sont reconnus comme faisant partie des services de santé. La majorité, sinon la totalité, des assureurs les reconnaissent. Depuis quelques années, plusieurs écoles ont vu le jour, avec une certaine disparité dans leurs approches et leurs cursus. La formation d’un ostéopathe demande du temps : les habiletés de palpation, entre autres, se développent avec le temps et l’expérience. Les étudiants qui suivent une formation complète en ostéopathie ont souvent déjà une formation pertinente dans un domaine lié à la santé. La durée de la formation s’étale habituellement sur une période de trois à six ans, selon l’école, la formule d’enseignement et les antécédents de l’étudiant. Le cursus québécois est très différent du cursus américain : les écoles d’ostéopathie québécoises forment des ostéopathes non médecins. Ceux-ci sont en tout point qualifiés pour la pratique ostéopathique dans un contexte de médecine complémentaire ou alternative à la médecine conventionnelle. 

 

 

L’ostéopathie est très appréciée par la population pour son efficacité. La grande qualité des praticiens et leur capacité à transmettre leurs connaissances permettront à la pratique de l’ostéopathie de continuer à prendre de l’ampleur avec la formation de nouveaux ostéopathes. Il ne faut pas oublier que l'ostéopathe est celui qui traite avec ce qu’il connaît et sent, et non avec ce qu’il croit connaître et sentir.